Des parents d’élèves manifestent à la mairie d’Aulnay-sous-Bois contre l’école le samedi matin

Publié le 16 Mars 2015

Un groupe d’une centaine de parents d’élèves d’Aulnay-sous-Bois s’est rassemblé, samedi matin, devant la mairie afin de protester contre les nouveaux rythmes scolaires. Réclamant « un scrutin transparent pour le choix de la demi-journée supplémentaire », ils ont ensuite occupé la salle des mariages, sous la surveillance de policiers municipaux et dans un climat tendu.

Des parents d’élèves manifestent à la mairie d’Aulnay-sous-Bois contre l’école le samedi matin

« C’est déplorable, réagit-on au cabinet du maire UMP Bruno Beschizza. Des fonctionnaires ont été bousculés. Certains instrumentalisent les attentes des parents à des fins politiques. » « C’est regrettable, mais nous sommes face à des élus qui refusent d’entendre la souffrance des parents et des enfants », répond Moktharia Kebli, du collectif des parents d’élèves.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

poyer 18/03/2015 14:00

L'Académie de médecine a défendu hier le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire, mais a préconisé de placer la demi-journée de travail supplémentaire le samedi matin.

L’Académie de médecine a défendu hier le retour à la semaine de 4,5 jours à l’école primaire voulu par Vincent Peillon, avec une préférence pour le samedi matin travaillé, dans l’intérêt des élèves. Elle a estimé que, dans les débats actuels, « les revendications placent toutes les intérêts des adultes avant le souci de la santé de l’enfant ».

« La semaine de 4 jours est un contresens biologique qu’il faut abolir en aménageant impérativement le temps scolaire sur 4 jours et demi, sachant que la demi-journée de travail supplémentaire serait préférable le samedi matin plutôt que le mercredi matin pour éviter la désynchronisation inévitable de l’enfant en début de semaine », a préconisé l’institution dans un communiqué,

Elle a en outre invité les acteurs impliqués dans la réforme des rythmes scolaires à « dépas­ser la polé­mique autour de la seule semaine de 4 jours« , jugeant qu’il fallait organiser le « temps de vie de l’enfant » grâce à « des mesures coordonnées d’harmonisation des trois temps scolaires (journée, semaine, année) ». L’institution a notamment plaidé pour la réduction du temps de travail à l’école « à 4h30 ou 5h » et le raccourcissement des vacances d’été.

Selon elle, la vie scolaire est « aujourd’hui un fac­teur déter­mi­nant de la fatigue expri­mée par l’enfant, source de dif­fi­cul­tés de concen­tra­tion et d’apprentissage, d’irritabilité et d’agressivité, voire d’échec sco­laire« .

L’Académie de médecine avait déjà dénoncé dans un rapport daté de 2010 les conséquences « néfastes » de la semaine de 4 jours pour les jeunes élèves.

carlier 18/03/2015 14:37

Les experts et la vraie vie ...
- plus de la moitié des enfants d'Aulnay vont au centre aéré dès le mercredi matin par obligation. Choisir un schéma social où maman reste à la maison ne me semble pas d'une grande modernité. C'est un contresens social.
- les experts souhaiteraient que les employeurs libèrent les parents le mercredi.
- les experts souhaiteraient que les enfants de parents séparés ne changent pas de maison et que ce soit leurs parents qui déménagent tous les 15 jours.
- les experts et votre maire se moquent que l'école le samedi obligerait ma fille à se lever à 6h puis prendre le RER, dans le cadre de amélioration du rythme scolaire.
Plus de 90 % des villes ont choisi le mercredi, après une concertation.

Qui a peur d'une concertation comme à Aubagne avec son super nouveau maire UMP ???

poyer 18/03/2015 13:59

mars 2013 avis éclairés ? :
L'Académie de médecine a défendu hier le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire, mais a préconisé de placer la demi-journée de travail supplémentaire le samedi matin.

L’Académie de médecine a défendu hier le retour à la semaine de 4,5 jours à l’école primaire voulu par Vincent Peillon, avec une préférence pour le samedi matin travaillé, dans l’intérêt des élèves. Elle a estimé que, dans les débats actuels, « les revendications placent toutes les intérêts des adultes avant le souci de la santé de l’enfant ».

« La semaine de 4 jours est un contresens biologique qu’il faut abolir en aménageant impérativement le temps scolaire sur 4 jours et demi, sachant que la demi-journée de travail supplémentaire serait préférable le samedi matin plutôt que le mercredi matin pour éviter la désynchronisation inévitable de l’enfant en début de semaine », a préconisé l’institution dans un communiqué,

Elle a en outre invité les acteurs impliqués dans la réforme des rythmes scolaires à « dépas­ser la polé­mique autour de la seule semaine de 4 jours« , jugeant qu’il fallait organiser le « temps de vie de l’enfant » grâce à « des mesures coordonnées d’harmonisation des trois temps scolaires (journée, semaine, année) ». L’institution a notamment plaidé pour la réduction du temps de travail à l’école « à 4h30 ou 5h » et le raccourcissement des vacances d’été.

Selon elle, la vie scolaire est « aujourd’hui un fac­teur déter­mi­nant de la fatigue expri­mée par l’enfant, source de dif­fi­cul­tés de concen­tra­tion et d’apprentissage, d’irritabilité et d’agressivité, voire d’échec sco­laire« .

L’Académie de médecine avait déjà dénoncé dans un rapport daté de 2010 les conséquences « néfastes » de la semaine de 4 jours pour les jeunes élèves.

JEAN LOUIS KARKIDES 18/03/2015 14:59

Si l'académie de médecine le dit!
Elle est surement mieux placée que les enseignants qui ont été interrogés par leur hierarchie et qui se sont rendus compte que les élèves sans la coupure du mercredi étaient incapables de finir la semaine.
Bien de l'enfant ou confort des parents?
http://www.atlantico.fr/decryptage/ecole-semaine-4-jours-fonctionne-aux-etats-unis-alors-pourquoi-pas-chez-remy-prudhomme-571816.html
Ce n'est qu'un avis d'un ancien parents d'élèves qui n'a rien à proposer.... ;)

Frédérique 18/03/2015 13:57

Que de mépris à l'égard des parents du collectif!!!quel est le but de toutes ces attaques? Décourager les parents... chacun est libre et maître de sa pensée!! mais quelle image souhaitez vous véhiculer??
Respectez les parents et leurs opinions!!
Vos attaques ne casseront pas le collectif... réglez vos comptes en aparté et apportez nous des idées nouvelles! La critique est facile, faut-il encore qu'elle soit constructive!!!

JEAN LOUIS KARKIDES 18/03/2015 15:06

http://www.atlantico.fr/decryptage/ecole-semaine-4-jours-fonctionne-aux-etats-unis-alors-pourquoi-pas-chez-remy-prudhomme-571816.html
Voilà une idée nouvelle.....
Après avoir été si longtemps à la tête d'associations de parents d'élèves,il me semble un peu déplacé de votre part de dire que j'ai du mépris à leur égard et que je ne les respecte pas.
Vous vous sentez libre?
Tant mieux pour vous!
Laissez moi la liberté de ne pas m'associer à ce mouvement tout en ayant défendu si longtemps les parents d'élèves d'Aulnay sous Bois pour les raisons que j'ai invoquées.

JEAN LOUIS KARKIDES 17/03/2015 21:59

P'tit Louis,tout d'abord tu sais très bien que je ne suis pas un adepte du lupus familiaris.....
Et si j'étais encore Président d'une FCPE locale primaire ou mater,tu m'entendrais.
Le temps a passé et mes mômes sont adultes et je ne m'accroche pas à d'anciennes responsabilités pour en faire un tremplin comme certains.
Sur Lynda et sa copine......Surtout sur sa copine...
Je veux bien refaire l'histoire locale,l'histoire qui fait que je n'aurai jamais confiance.
Vaudrait mieux en parler entre vieux pirate,crois moi.
Tu as mon mail......

JEAN LOUIS KARKIDES 17/03/2015 21:31

Lynda,pourquoi n'as tu pas laissé à ceux qui sont à l'origine de ce rassemblement le droit de le mener,par altruisme?
Et tu me parles du mépris de l'autre?
Tu oses dire "nos enfants" alors que beaucoup d'enseignants pour le bien des enfants ont préféré la coupure du mercredi alors qu'ils auraient préféré pour eux mêmes un bon week end?
Tu ne trompes que ceux qui veulent bien être trompés.
Propos négatifs de ma part?
J'ai dit de façon positive ma position sur un autre blog.
Je ne pourrai jamais faire parti d'un mouvement dont les têtes profitent d'interrogations légitimes de citoyens pour les amener dans un combat contre un adversaire politique.
Je ne les jamais fait en tant que Président FCPE local et ce n'est pas maintenant que je le ferai.
Cela dit,si j'étais encore Président FCPE d'une école maternelle ou primaire,tu m'entendrais réagir....
Mais je ne suis pas Michel HERVIEU.....

carlier 17/03/2015 10:01

Parent d'élève n'habitant pas dans le 93, vos élections ne m'intéressent pas.
Je ne commenterais pas la gestion de votre ville si votre Mairie avait réalisé le quart de la concertation effectuée par exemple à Aubagne. Comme Aulnay, Aubagne (46 000 habitants) a élu un nouveau maire UMP il y a un an dans cette autre ville de banlieue ayant comme fardeau la troisième dette la plus importante de France (3475 euros par habitant !). Puis ce maire UMP nouvellement élu s’est retroussé les manches par son volontarisme sur les rythmes scolaires : 9 assemblées participatives et 28 conseils d’école extraordinaires organisés en urgence entre le 24 septembre et le 9 octobre 2014 sur les rythmes scolaires.
Source : http://www.aubagne.fr/fr/actualite.html?tx_ttnews%5Btt_news%5D=1795&cHash=ec037b69e3bf026004832788a1b5a9e9
Je n’interviendrais pas sur ce blog si votre Maire ne faisait pas semblant d’ignorer les difficultés liées à son organisation décidée tout seul, après avoir souligné devant les parents d’élèves la nécessité d’« un schéma de concertation et de réflexion d’une durée d’au moins un an ».
Source : http://93600infos.fr/2014/05/20/le-maire-face-aux-parents-sur-la-question-des-rythmes-scolaires-satisfaction-et-inquietude/
Notamment pour ceux qui n’ont pas d’enfants scolarisés, voici 6 points de synthèse sur ce que souligne la gestion de ce dossier :

1- Une nouvelle cause de départ de votre ville est créée, deux ans après la fermeture de l’usine PSA
Je peux en témoigner à titre personnel. Ma fille scolarisée à Aulnay va déménager avec les constats suivants :
- Inaccessibilité à l’école un samedi sur deux sauf à considérer qu’un accès est possible par un lever à 6 h de ma fille de 6 ans après 5 jours 7h30=>18h
- L’ « innovation » des parents apprentis instituteurs : la mise en œuvre cette année d’exercice à la maison le samedi matin en lien avec l’institutrice est une solution palliative alors que ma fille est par ailleurs contrainte de perdre son temps au centre aéré le mercredi
- L’inaccessibilité de fait à une activité extra scolaire après 5,5 jours
Ma fille n’a pas sa place dans votre commune. Une cause de départ de votre ville est créée cette fois de l’intérieur, deux ans après la fermeture de l’usine PSA, et en touchant des enfants qui ont déjà l’impression de vivre dans une valise tous les 15 jours.
Une minorité plus silencieuse votera également avec ses pieds.
Les investissements considérée plus prioritaires sur les taser/flasball, c’est pour contraindre des enfants au footing dans le RER à la fraiche ?

2- Le bricolage continue avec la mise en place déphasée des activités péri scolaires
Quelques activités périscolaires se mettent en place pour un nombre non communiqué des 54 écoles. Même à Marseille, où un autre maire a voulu jouer à Popeye contre la réforme, des activités existent dans toutes les 444 écoles : http://rythmes-scolaires.marseille.fr/
A Aulnay, ces nouvelles activités peinent à s’insérer dans une organisation de la semaine décidée sans concertation. Pas besoin d’être parent d’élève pour comprendre qu’un temps d’activité s’intègre très difficilement lors de la pause prévue pour le déjeuner (durée de 2h décidée par votre Maire) et non sur un temps dédié le matin ou l’après midi.

3- Le dogmatisme commence par l’opacité sur le fond d’amorçage
La loi prévoit un fond d’amorçage pour les communes ayant mis en œuvre ces activités. L’amorce de la concertation était ainsi favorisée. Une enveloppe d’au moins 500 000 euros par an était accessible cette année pour Aulnay. Essayez vous même de savoir quelle somme a été demandée, reçue, affectée à tels ou tels projets. Une telle opacité financière sur des sommes à 6 chiffres ne me semble pas une bonne nouvelle pour l’ensemble des Aulnaysiens. Rendre transparent cette aide semble antinomique avec d’autres communications de la ville, et on s’éloigne considérablement ainsi des intérêts des enfants.
La publication de chiffres sur l’utilisation de cette subvention sera un signe que le dogmatisme s’arrête sur ce dossier.
Même une petite ville 6000 habitants (maire divers droite) a voté au point n° 5 du conseil municipal du 2 octobre 2014 l’attribution du fond d’amorçage :
http://www.st-etienne-montluc.net/userfiles/Site2010/CMdu02-10-14PV.pdf

4- Comité d’évaluation ou paillasson ?
Un comité dit d’évaluation des rythmes scolaires s’est réuni deux fois. Les dommages collatéraux de la nouvelle organisation ne semblent pas rentrer dans son champ d’analyse.
Levé à 6h puis footing dans le RER B formerait elle la jeunesse (6 ans) ?
J’ai informé votre Maire par courrier LRAR le 18 septembre 2014 de problématiques individuelles et collectives. Sa seule réponse figure dans un compte rendu du comité d’évaluation. Les parents victimes sont présentés comme des hors la loi en rébellion avec une chasse aux sorcières qui s’imposerait chez les enseignants. Une vision plus proche du flicage que de l’évaluation.
Des communes ont mis en place un questionnement évaluatif et une méthodologie ayant amené par exemple à interroger 2600 familles à Nantes : http://www.nantes.fr/home/ville-de-nantes/enfance-et-jeunesses/reforme-des-rythmes-scolaires/evaluation-de-la-reforme-des-ryt.html
Des powerpoint sont présentés à Aulnay lors du comité mais sans être envoyés aux participants. A Arras (UDI) notamment, ces présentations sont sur le site de la ville : http://www.arras.fr/fileadmin/user_upload/images/Education/Education-2014/RSS/r%C3%A9sultats_%C3%A9valuation_RRS.pdf
Après un an de bricolage à Aulnay, une réelle évaluation amènerait peut-être à revoir les fondations et le gros œuvre. Donc le powerpoint et les problèmes restent pour l’instant sous le paillasson.
Mars-avril 2015 est le temps du vote du budget de la ville et du dépôt de dossier à l’éducation nationale. Ensuite, c’est reparti pour un tour.

5- La dette par habitant, un ratio à suivre et à analyser jusqu’à Levallois Perret
Votre Maire a choisi de mettre en avant notamment dans Oxygène la dette par habitant, y compris pour légitimer un statut quo sur les rythmes scolaires (choix de la demi journée mercredi contre samedi).
37 des 39 autres communes du 93 ont fait cette année un choix d’organisation différent d’Aulnay alors que la dette par habitant n’y est en moyenne pas significativement différente
Regardons les communes les plus endettées de France en 2013 (>20 000 hab) ayant toutes une dette supérieure à celle d’Aulnay
1er Levallois Perret (9129 euros)
Son Maire Patrick Balkany faisait également parti du petit groupe UMP de pieds nickelés opposés à la réforme. Bien connu pour son sens de l’intérêt général, il a finalement opté pour le mercredi.
2ème : Saint Ouen => mercredi
3ème : Aubagne => mercredi
4 ème : Cannes => mercredi
5ème : Bagnolet => mercredi
6ème : Agde => mercredi
7ème : Sceaux => mercredi
8ème : Saint Maur des Fossés => samedi
9ème Villiers sur marne => samedi
10ème Fréjus => mercredi
Au total parmi le TOP 10 des villes les plus endettées : 8 organisations avec le mercredi et 2 avec le samedi. Le lien entre la dette et le choix de la demi journée paraît se préciser mais pas dans le sens indiqué par votre Maire ! Le pipeaurama, cela suffit !

6- Conclusion : le dilemme du nudiste et du micro-cravate
La dette d’Aulnay inférieure à celle d’Aubagne est évidemment à prendre en compte pour toute réforme municipale d’envergure. Qui empêche la méthode d’Aubagne de s’appliquer ?
Dans le cynisme ambiant, et après avoir exclus des enfants de parents séparés, je vous laisse dans votre cohérence de regarder l’argent public dépensé par exemple vis-à-vis des modalités particulières d’enseignement aux enfants étrangers ne parlant pas le français, ou bien des enfants handicapés scolarisés.
D’autres solutions existent. Comme à Aubagne, la dette renforce la nécessité de volontarisme, de concertation, de vision de la politique locale. C’est à marée basse que l’on reconnait ceux qui se baignent à poil.
Comment dès lors accrocher le micro-cravate de BFM-TV ?

Frédérique 17/03/2015 09:20

Revenons à l'essentiel... l'intérêt de nos enfants!!
Cet article est une mascarade, une trahison qui ne relate ni les faits, ni le communiqué écrit par le collectif...
Le collectif rassemble de nombreux parents... pas deux personnes!!!
Recentrons le débat sur les problèmes dans les écoles dans l'intérêt de nos enfants...
La mairie veut diviser les parents, refuse le dialogue... avec une carte de presse, nous aurions peut-être des réponses pour nos Enfants!!!

Lynda 17/03/2015 07:45

A JLK commentaire figé dans le passé et dans le mépris de l'autre, une belle leçon du vivre ensemble.
Une réponse mise pour rien, sans fond, sans parler ni du ressenti de nos enfants ni des parents, que des attaques personnelles sur ton opinion personnelle, rien ne change !
Pour information le débat nous tous parents nous l'élevons, nous étudions les dossiers et proposons, bien plus que tu ne sembles le penser.
Pour le reste, je te laisse à tes affabulations débordantes, je préfère passer du temps avec mon enfant que continuer à répondre à tes commentaires négatifs.
Bonne continuation !

NB 17/03/2015 07:06

C'est un dialogue de sourds ....si vous même ne vous enfermiez pas dans une rancune maladive avec des accusations sournoises qui contre disent vos actions passées! Si vous n'êtes pas hargneux alors soutenez le mouvement au lieu de le dénigrer par des procès d'intention qui desservent l'action collective. Je suis contente que des gens ont pu être mis à l'écart du collectif si ils le desservaient comme vous le faites. En tout cas moi je ne trouve pas ce que vous dénoncez et vous invite relire notre communiqué et il vous répond à lui seul. ...
COMMUNIQUE DES PARENTS D’ELEVES D’AULNAY-SOUS-BOIS
L’Education est-elle une priorité à Aulnay-Sous-Bois ?
Nous parents d’élèves représentant les 54 écoles d’Aulnay-Sous-Bois nous sommes rassemblés le Samedi 14 mars à 9 H devant l’hôtel de ville pour des revendications que nous portons depuis mai 2014.
L’application minimaliste de la réforme des rythmes scolaires à Aulnay- sous-bois est inégalitaire.
Elle inquiète un grand nombre de parents.
Nous refusons que nos enfants continuent à être considérés comme des arguments budgétaires et politiques.
Nous demandons le droit à l’éducation pour tous nos enfants, des Taps de qualité en fin de journée, une réorganisation de la journée scolaire, un scrutin démocratique et transparent pour le choix de la demi-journée supplémentaire.
Monsieur Beschizza a refusé de venir à notre rencontre.
L’échange étant impossible, les parents d’élèves excédés par des discours faux fuyants, fatigués du mépris de Monsieur le Maire à l’égard des parents et de leurs enfants ont décidé d’occuper symboliquement la salle des mariages.
Monsieur Beschizza avait promis un projet éducatif territorial ambitieux, des Taps pour tous, une transparence sur le projet et la dotation financière de l’Etat, une consultation sur la demi-journée. 
Fort est de constater qu’il a privilégié de développer son image médiatique et sa carrière politique au détriment de l’Education de nos enfants. Que va-t-il nous préparer pour la rentrée 2015 ?


.

NB 16/03/2015 23:30

M.Karkides vous qui aimez la blogosphere, semblez sélectionner vos lectures: le collectif ne réduit sûrement pas le mouvement à une histoire de jour et vous le savez très bien car vous avez lu leur communiqué. Ici vous jouez le jeu du parisien, peut être cela vous arrange? Car eux aussi ont reçu le communique. Vous qui parlez de manipulation politique, laquelle servez - vous? En tout cas pas celle de l éducation si chère à votre coeur M. L'instituteur, ex président fcpe. Pour l'intérêt des enfants mettez votre hargne de côté et apportez votre expérience. Et pour finir le collectif ce n'est pas 2 personnes, alors respectez - nous! Et respectez notre action car aujourd'hui force est de constater que M.Beshizza est un homme puissant qui semble avoir des actions au Parisien, car l'article est bien tronqué! Et si le fait d'avoir fait cette action à cette date, nous laissait espérer qu'il nous réponde surtout que le prochain cden est bientôt mais peut être vous vous en foutez?

JEAN LOUIS KARKIDES 17/03/2015 00:01

NB,(Nota Bene?),il est en effet possible que cet article soit tronqué car,vous le savez je connais et apprécie certaines personnes de votre mouvement et pense qu'il peut aller plus loin que mercredi ou samedi.
Je n'ai aucune hargne,ne suis pas un ami de Beschizza mais aurait aimé que d'autres personnes qui ont été écartées de la tête de votre mouvement soient présents....
Ce qui fait qu'il y a forcément une connotation politique ......Très prononcées.
Je ne me fous pas du prochain CDEN mais laisse la place à d'autres pour défendre notre école,ce que j'ai fait pendant des decennies,mes enfants n'étant plus en âge scolaire,je ne suis pas Michel HERVIEU;

LYNDA 16/03/2015 22:50

En général je ne réponds pas à tes attaques perpétuelles alors qu'il y a mieux à faire mais là le verre est plein de ton aigreur.
Merci JLK pour ta prose, nous dire bonjour en passant devant les parents pour apporter ton courrier dans la boite aux lettres ou simplement venir leurs apportés ton soutien cela aurait été élégant de ta part (à moins que ce n'était pour compter les parents, aucune utilité la police était présente !!!) Mais bon tu as passé ton chemin encore une fois, chacun ses combats.
Tout d'abord, si on te remettait à toutes les sauces tes convictions et ton étiquette alors que du défend simplement les droits de ton enfant et de ses camarades tu apprécierais ?
Depuis quand on doit être muselé, depuis quand avoir des convictions, des valeurs nous empêcherait de défendre la scolarité de nos enfants, demander de la transparence, de l'égalité, du dialogue, du partenariat, avoir le choix démocratique, refuser la fatigue continue de nos enfants et surtout des activités pédagogiques et sécurisées pour tous, est ce un gros mot ou un droit pour eux.
Juste pour mémoire tu n'étais pas encore en retraite lorsque le mouvement sur la ville a débuté qu'as tu fais pour nous aider en tant qu'ancien Président de la FCPE !!
Alors voilà JLK je ne pensais pas devoir un jour te répondre sur un blog mais vu que tu ne sais qu'attaquer sans proposer alors que tu aurais pu apporter ton soutien, ton savoir, mais non rien que de la rancœur et aucune main tendue vers l'autre, que c'est triste à voir, que tes mots sont moches penser que nous défendons nos enfants que sur cette thématique alors que nous les défendons sur la globalité c'est si mal connaitre les parents qui tous les jours sur notre ville vivent cette situation imposée en défendant leurs enfants, et si tu avais eu la curiosité de franchir la porte et de nous rencontrer tous tu aurais peut être compris que l'éducation et l'avenir de nos enfants est la priorité de nous parents !
On te laisse à tes élections car nous nos enfants, les citoyens de demain ont besoin de leurs parents.
Clap de fin pour ta réflexion personnelle : « Ouvrir une école, c'est fermer une prison ».

JLK 16/03/2015 21:54

Si la seule revendication de cette manifestation organisée en période électorale par deux membres du PS est le choix de la demie journée,c'est triste.
Pourtant même au sein de ce mouvement,certains voient plus haut.

JEAN LOUIS KARKIDES 18/03/2015 15:11

P'tit Louis,tout d'abord tu sais très bien que je ne suis pas un adepte du lupus familiaris.....

Et si j'étais encore Président d'une FCPE locale primaire ou mater,tu m'entendrais.

Le temps a passé et mes mômes sont adultes et je ne m'accroche pas à d'anciennes responsabilités pour en faire un tremplin comme certains.

Sur Lynda et sa copine......Surtout sur sa copine...

Je veux bien refaire l'histoire locale,l'histoire qui fait que je n'aurai jamais confiance.

Vaudrait mieux en parler entre vieux pirate,crois moi.

Tu as mon mail......

petit louis 17/03/2015 13:52

Jean-louis, ne soit pas si sectaire.
Si je reconnais à Lynda son engagement, c'est ,avant d'être une militante d'un parti,une maman concernée au premier chef par cette incurie de politique municipale claire pour ce dossier .
Pour ma part j'ai croisé son engagement dans le dossier des STN et elle n'était pas suivie par grand monde de son bord, crois moi !
il ne s'agit pas la de complot socialiste, tu nous fait comme ce nouveau blogueur comique ? ou t'est fatigué ? tu commentes trop ? ça t'a échappé ?
Regarde bien la photo, n'est il pas la le mieux vivre ensemble à Aulnay qui t'est si cher ?
pourtant le parisien est bien connu pour faire allégeance au Maire, mais la photo parle plus que le texte.
vois tu.
Et ne botte pas en touche ce problème est bien municipal, il y a des tas de villes ou cela fonctionne. Ce maire qu'on ne peut plus qualifier de nouveau depuis un an qu'il joue la montre n'est pas si assidu concernant ce dossier.
il s'en fout.
Comme sur d'autres. Bon ne nous plaignons pas on a des flash ball, cela va ravir ses soixante pour cent d’électeurs. enfin nous verrons dimanche.
voila, ce que je voulais dire, ne te trompe pas de cible.

JEAN LOUIS KARKIDES 16/03/2015 23:50

Lynda,des combats pour nos enfants,j'en ai fait avant même que tu existes sur Aulnay...
C'était du temps d'Harlem Desir,du temps où Guy Challier était avec moi et d'autres à l'UCL(Union des Coordinations Locales des Parents d'élèves) que Gérard SEGURA a tout fait pour qu'elle n'existe plus.
Alors les leçons de militantisme venant de ta part,merci.
Oui,j'ai des réponses mais excuse moi,FCPE de1980 à 2014,je laisse à d'autres le soin de faire leur part du job,ce qui me semble impossible de plus en plus en dehors des manipulations politiciennes de nos jours.
Quand je vois ce qui se passe sur notre ville et au niveau départemental de la FCPE,c'est à gerber!
Prends appui sur ceux qui au sein de votre action cherchent à élever le débat,oublie un peu qui est à la mairie pour travailler sur le fond car entre nous mercredi ou samedi,cette réforme des rythmes scolaires n'apporte rien de bon pour nos enfants....
Bonne campagne ;)

amélie 16/03/2015 23:33

Non nous on veut que nos enfants ne soient pas pris pour des cobayes