Concours supplémentaire pour combler le déficit d’enseignants dans le 93

Publié le 2 Mars 2015

Concours supplémentaire pour combler le déficit d’enseignants dans le 93

Il reste encore quelques heures pour s'inscrire au concours exceptionnel réservé aux aspirants enseignants afin de venir renforcer l'académie de Créteil. Le ministère de l'Education a ouvert un concours supplémentaire visant à combler le déficit de maîtres dans l'académie, et principalement en Seine-Saint-Denis. Les inscriptions doivent se clôturer ce mardi. Plus de 8 500 étudiants se sont déjà inscrits, pour seulement 500 postes à pourvoir. L'académie souffre d'un déficit de postes d'enseignants, ce qui avait notamment provoqué une importante crise à l'automne dernier.

Rens. sur http://education.gouv.fr/ pid97/siac1.html.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ninirobin 02/03/2015 20:38

Surtout dites bien à ces jeunes qu'une fois le concours passé, les possibilités de mutations sur le département sont quasi nulles: 27 ans d'attente en moyenne pour changer de département!, détachement et disponibilités plus que réduits, formation professionnelle inexistante, congé de formation professionnelle au compte gouttes. Racontez leur la réalité du métier, la quasi absence de formation des débutants...les difficultés du département face auxquelles on vous laisse sans soutien!
Ah oui! j'oubliais le salaire de misère pour un bac+5!

JEAN LOUIS KARKIDES 04/03/2015 22:21

C'est vrai mais je ne me suis jamais posé la question d'aller ailleurs...
Quant à la formation,en 35 années d'enseignement,je n'ai jamais attendu de l'Education Nationale la moindre aide.
La seule formation qui m'a apporté qcqchose était faite par un animateur privé payé par l'E.N....
Une seule fois,j'ai appris grâce à la formation de l'Académie!
Je ne sais pas si c'est mieux maintenant et ailleurs.
Bon courage car je crois savoir que tu exerces encore ;)

ninirobin 03/03/2015 19:49

Jean-Louis, même avec beaucoup de passion et en continuant d'aimer son métier on ne peut pas ne pas être conscient des difficultés de plus en plus importantes dans le métier et plus spécialement depuis très récemment.
Je parle d'une réalité professionnelle très spécifique à la Seine Saint Denis où les personnels ne sont plus soumis aux même règles que le reste de la France. Si nous n'avons plus de possibilité de mutation, c'est le fait du manque de personnel sur le 93...
Il faut juste prévenir les jeunes que si ils rentrent dans le département, il devront y faire la totalité de leur carrière et n'auront pas les mêmes possibilités de formation que dans d'autres départements...

JEAN LOUIS KARKIDES 03/03/2015 10:56

En effet,ce métier est un véritable engagement mais qui peut donner des moments et des rencontres inoubliables.
Certains professeurs que nous avons rencontrés tout au long de notre scolarité et après pour ceux qui ont choisi cette voie ou se sont engagés auprès d'associations de parents ont cette passion de leur métier et transmettent à nos enfants le sens de la vie.
C'est un métier dans lequel on peut s'épanouir.
Il est vrai que certains enseignants n'étaient pas fait pour cette voie,ne s'y sentent pas à l'aise et pire détruisent des jeunes.........
Certains se sont aussi fatigués en fin de carrière.....
Personnellement,je ne regrette pas ma vie professionnelle mais n'aurait pas voulu en faire une autre.

JEAN LOUIS KARKIDES 02/03/2015 14:27

Le lien ne fonctionne pas.
Allez plutôt à:
http://www.education.gouv.fr/cid84133/concours-externe-supplementaire-de-recrutement-de-professeurs-des-ecoles-dans-l-academie-de-creteil.html&xtmc=concourscreteil&xtnp=1&xtcr=3

BAC+5 pour enseigner en primaire est une erreur.
En 1970, le Bac suffisait.
Cela m'a permis d'enseigner pendant 35 années et je pense avoir été à la hauteur.
On emp^che en mettant la barre si haut à des jeunes motivés de faire du bon boulot.
Il ne suffit pas pour ce métier d'avoir fait des études poussées...