Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:23
Djamel habitant d’Aulnay-sous-Bois licencié pour avoir mal contrôlé des bagages à l’aéroport Charles de Gaulle

Il vient de recevoir sa lettre de licenciement pour faute grave mais a toujours du mal à y croire. Djamel, 50 ans, domicilié à Aulnay-sous-Bois, vient de perdre son emploi. Il était chef d'équipe au sein de la société Onet Airport services, qui gère le transport et les contrôles de sécurité des bagages en transit à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, pour le compte d'Air France. Ce que reproche son ancienne direction à ce père de trois enfants, c'est un manquement au contrôle de sécurité d'une cinquantaine de valises. Des faits qui se sont produits durant les vacances de Noël.

« Il reconnaît qu'il a commis une erreur, mais il n'est pas le seul responsable, dénonce Mouloudj Khellil, représentant syndical Sud Aérien. Il a pris pour tout le monde. C'est un bouc émissaire ». Pour protester contre cette décision, le salarié licencié envisage de mener l'affaire devant les prud'hommes. Les faits remontent au 24 décembre. En cette veille de Noël, c'est le rush sur la plate-forme aéroportuaire. Les employés de Onet airport services ont pour mission de récupérer les valises en correspondance à leur arrivée sur la plate-forme, les trier, les contrôler au scanner lorsque c'est nécessaire et les diriger vers les avions au départ.

Ce matin-là, vers 6 heures, le vol AF 833 en provenance de Pointe Noire au Congo, se pose sur le tarmac de l'aéroport. Un agent intérimaire charge sur son chariot les 52 bagages du vol qui doivent repartir vers d'autres destinations. Il les amène à la station de tri. C'est là que survient l'erreur. Sur son chariot, une pancarte indique qu'il transporte des bagages déjà sécurisés, qui ne doivent pas passer de nouveau par le scanner car provenant de vols nationaux ou de l'espace Schengen. Pancarte que le rapatrieur, peu expérimenté, a oublié d'enlever. Or les bagages qu'il transporte doivent impérativement être contrôlés. « Quand le conteneur arrive au tri, les deux hommes se sont mal compris », raconte Mouloudj Khellil. L'intérimaire commence alors à décharger les valises à la dépose des bagages dits « sécurisés ». Un troisième agent, responsable du scan, ne remarquera pas non plus qu'ils ne sont pas sur le bon tapis. Ce n'est qu'en scannant le dernier bagage, en voyant son étiquette, qu'il découvrira l'erreur. Et avertira immédiatement sa hiérarchie.

La direction tranche : une mise à pied de cinq jours pour l'agent au scan, et un licenciement pur et simple pour Djamel, le chef d'équipe. « Cela fait douze ans qu'il travaille pour cette entreprise, il a toujours été à l'heure, a toujours travaillé sérieusement », déplore l'épouse de Djamel, trop affecté pour raconter lui-même son histoire.

Contactée, la direction d'Onet a indiqué qu'elle ne souhaitait faire « aucun commentaire ».

Source : Le Parisien

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aulnaylibre !
commenter cet article

commentaires

daddy 06/11/2015 09:49

licencier par le même groupe , j ai pris la porte pour le même vol
la direction ,claque des procédures ,sans même savoir ce qu'il
se passe sur le terrain

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique